Gare

Je marchais seule, hagard
Je prenais des trains cafards
Oubliant les instants ringards
Sortant enfin du brouillard

Je passais les nuits avec des fêtards
Au matin, nos corps étaient blafards
Nos sentiments rangés au placard
Je m'en allais encore sur les boulevards

J'avais froid, j'ai acheté un foulard
Et j'ai regardé les gens au hasard
Quelqu'uns étaient geulards
D'autres jouaient à "Colin-Maillard"

J'en avais marre de ce bazar
J'ai repris le train plus tard
J'y ai croisé ton doux regard
Nous sommes descendus à la même gare.

Rose (22 ans)