bleu

Ca y est j'ai oublié

J'ai oublié ton corps
Serré contre le mien
La moiteur de ta peau
La pointeur de tes seins
Cette bouche gourmande
Qui croquait dans ma vie
Et cette langue avide
Qui enroulait la mienne
Au fond de cette nuit
Où tu te faisais mienne

Oublié de nos yeux
Le silencieux dialogue
Qui faisait à l'amour
Un langoureux prologue
J'ai oublié aussi
Que tu étais ma femme
Et que nos coeurs
Brûlaient tous deux
D'une synchrone flamme

Ça y est j'ai oublié
Enfin je veux le croire
Afin que pour une fois
Je puisse dormir ce soir

Alain DARRAS